AccueilAccueil  Site WebSite Web  ÉvènementsÉvènements  Le JeuLe Jeu  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Creepypasta

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
King L
Tueur à gages
Tueur à gages
avatar

Messages : 196
Date d'inscription : 04/10/2011
Age : 21
Localisation : Juste derrière toi,ma prochaine victime!!!

MessageSujet: Creepypasta   Mar 5 Juin - 19:31

Ce sujet sert à faire découvrir aux autres les Creepypasta qui sont restées gravées en vous ou celle que vous venez tout juste de vivre.
Je n'ai que deux règles:
1-Donnez un titre à votre Creepypasta.
2-Si vous avez trouvé la Creepypasta sur le Web, veuillez mettre dans votre post le lien du site où vous l'avez trouvé (ou du site qui contient le plus d'informations).
Pour débuter, je vais vous raconter ma propre Creepypasta:

OBEY!!!

Il y a un an, je m'intéressais aux Sparta Remix.Il y en a un qui m'a vraiment touché, tellement que je l'ai sauvegardé en MP3 dans mon Ipod.Le voici:



Peu après,j'ai arrêté de l'écouter.Tout récemment, l'envie m'est venue de la réécouter une autre fois.Depuis, je commençais à voir des ombres étranges dans ma chambre une fois couché dans mon lit pour dormir.Je n'y faisait malgré pas vraiment attention.Il y a 3 semaines, j'ai lu la Creepypasta de Jadusable et je croiyais que les ombres représentaient la statue de Link vraiment horrible.J'ai fait deux cauchemards vraiment bizzards la semaine passé: Dans le 1er, je me fesait tuer par Sakuya Izayoi de Touhou, par Rei, par Mitsuki et par Weegee.Dans l'autre, mon ordinateur était possédé et me montrait une vidéo appelée "Creepypasta.avi", qui montrait les Creepypasta de celle qui me faisait la - peur à celle qui me faisait le + peur.À la fin, il y avait un numéro 00 qui montrait que mon ombre n'était pas la mienne.C'est hier que j'ai compris qui elle représentais... Hier, j'ai lu la Creepypasta nommée Eirktown et les yeux me faisait penser à... WEEGEE!!! Ensuite, une fille à mon école portait un gilet où il était marqué "OBEY" qui me fît penser à ça :



Finalement,cette nuit, j'ai vu une ombre qui ressemblait à celle de Weegee se promener dans ma chambre.Elle se posa à côté de mon lit et fît deux choses qui me terorisa: premièrement, la tête de Weegee semblait grossir comme un ballon, et j'entendais "Obey Weegee" dans cette direction.Au début,les paroles étaient basses et graves, puis ça augmentait d'intensité à mesure que la tête augmentait de volume.Puis, la tête éclata, mais pas avec un "POW": c'était comme le scillement que l'on perçoit lorsque l'on alume sa télévision, mais en plus long.Après, l'ombre disparu enfin et plus rien d'autre arriva.La peur que j'ai ressentis à ce moment moment-là me fît penser à cette dernière vidéo:


Ainsi termine ma Creepypasta.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solid Snake
Tueur à gages
Tueur à gages
avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 17/04/2012
Age : 19
Localisation : Sous ta douche

MessageSujet: Re: Creepypasta   Mar 9 Juil - 16:08

C'est très étrange tout ça X)
personnellement je n'ai jamais vécu d'histoire dans ce genre donc j'ai pas de creepypasta a faire. N'empêche ça commence a m’intéresser aussi le sparta remix Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toshiro
Brigadier du Jeu
Brigadier du Jeu
avatar

Messages : 2528
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 19
Localisation : Lycée Kibôgamine

MessageSujet: Re: Creepypasta   Dim 13 Juil - 16:09

Coucou!! o/
Votre dévoué Toshiro voulait faire un topic de creepypasta mais grâce à Yu j'ai vu ce topic qui a l'air de ne pas avoir été visité depuis un moment o/ Donc j'aimerais le reprendre avec le projet suivant:
-Post d'au moins une creepypasta qui m'aura été proposée par semaine (ou je fais une sorte de système de brigadier pour ce topic pour ceux qui souhaitent participer et on se relaye pour poster les creepypastas (je préfère cette idée là je trouve que c'est plus pratique si quelqu'un peut pas se co et ça pourrait permettre des posts de creepypasta plus réguliers))
-entre chaque creepypastas je propose aux "non brigadiers" (je pense que je vais plutot dire visiteurs ou un truc comme ça):
      -de nous proposer la futur creepypasta par mp pour laisser la surprise :3 (même si elles sont en anglais car si c'est moi qui les traduit qui sait ça pourrait m'aider à m'améliorer *^*)
      -de mettre eux même sur ce topic les creepypastas qu'ils inventent ou de me la passer si vous voulez rester anonyme ou me la donner avec un pseudo (bref comme vous le voulez quoi c'est votre pasta après tout) (avec un titre comme l'a dit King L de préférence)
      -de faire des critiques de la creepypasta postée pas les brigadiers ou sur celle qui a été inventée par la personne qui l'a posté (et pourquoi pas donner des notes o/)
      -De poster des images, photos, vidéos ou dessins en rapport avec les creepypastas qu'ils ont fait ou trouvé (pour le second cas ne pas oublier la source)
      -eventuellement de débattre sur des sujets qui tournent autour des creepypasta (comme par exemple les meurtres commis au nom de Slenderman récemment) tout en respectant les avis des autres et en n'insultant pas (je ne tolérerais que si c'est du second degré pas vulgaire et si jamais ça ce n'est pas respecté après plusieurs avertissement j'abandonne tout)

Et je crois que c'est tout ce à quoi j'avais pensé *^*

Qu'est-ce qu'une creepypasta? Des nouilles effrayantes o/ *s'enfuit*
Une creepypasta est l'équivalent d'une légende urbaine mais elle trouve sa source sur internet o/
=> Autre définition:  Histoire horrifique trouvant sa source sur internet inventée, racontée de tel façon qu'on se demande si elle est vraie

Pourquoi tout le monde ne posterait pas de creepypasta prise sur un site quand il le souhaite? Parce que si il y en a 50 qui sont mises en même temps il se pourrait que certains aient la flemme de toutes les lire et en sautent au risque de passer à côté d'une pasta tout simplement excellente cachée parmi d'autres moins intéressantes (si je le dis c'est que c'est du vécu) et comme ça ben ça laisse le temps à tout le monde de donner sa critique sur la creepypasta *^*

Donc j'aimerais savoir ce que vous en pensez de ce projet, si vous avez des questions, si il vous emballe ou pas, et si ça vous intéresse, la fréquence à laquelle vous voulez les pastas, si vous voulez jouer l'un des rôle de brigadier du topic (si il y a trop de monde qui le souhaite il y a des risques que certains soient recalés) ou si vous avez des propositions quelconques à faire. (en tout cas dans ma tête ça le fait plutôt bien *^*)

En attendant des réponses je vais vous mettre "La plus courte creepypasta du monde"

Le dernier Homme sur terre s'assied dans son salon. Soudainement, quelqu'un frappe à la porte...
[source: Creepypasta From The Crypt]

(ah et au passage si dans la creepypasta que vous avez créé vous avez peur d'avoir des fautes d'orthographe l'une de mes passion est de les corriger (faut pas croire que j'en loupe aucune non plus je suis humain après tout) donc vous pouvez me l'envoyer par mp avant pour me demander de la corriger et je vous la renverrais le plus vite possible corrigée pour que vous puissiez la poster *^*)

_________________
J'étais tellement en retard que je suis arrivé avant d'être partis
Mais WTF? O_O



Spoiler:
 


‖‖‖ Certifié Membre Officiel du Staff ‖‖‖

Délivré par RabbitDoubt.Org


Dernière édition par Toshiro le Sam 19 Juil - 19:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Níniel d'Ancrath
Agent Spécial
Agent Spécial
avatar

Messages : 818
Date d'inscription : 24/06/2013
Age : 21
Localisation : Dans le déni.

MessageSujet: Re: Creepypasta   Mer 16 Juil - 19:09

J'aime bien l'idée ça peut être sympa si on trouve des volontaires o/
Tu me mettras dans la liste des volontaires hein t'oublies pas 8D

"Le dernier homme sur terre s'assied dans son salon. Soudainement, quelqu'un frappe à la porte..." -> Soit c'est un zombie soit c'est un animal soit... Soit.... D8

"Des nouilles effrayantes" Bouhahahaha 8D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Santhom
Mafieux
Mafieux
avatar

Messages : 455
Date d'inscription : 21/06/2013
Age : 21

MessageSujet: Re: Creepypasta   Mer 16 Juil - 19:48

Oui l'idée peut être sympa personnellement même si je m'y connais pas trop ^^

Niniel a écrit:
"Le dernier homme sur terre s'assied dans son salon. Soudainement, quelqu'un frappe à la porte..." -> Soit c'est un zombie soit c'est un animal soit... Soit.... D8

Tu n'y est pas, c'est DiYû qui vient pour l'enlever ~*sbaff*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toshiro
Brigadier du Jeu
Brigadier du Jeu
avatar

Messages : 2528
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 19
Localisation : Lycée Kibôgamine

MessageSujet: Re: Creepypasta   Mer 16 Juil - 19:56

Niniel a écrit:

Tu me mettras dans la liste des volontaires hein t'oublies pas 8D

Oui oui ne t'inquiète pas x)
Pour te rassurer je vais faire ma liste o/

Volontaires:
-Niniel (traduction)

(N'hésitez pas à demander une creepypasta ou a demander un thème de creepypasta (ex: vous pouvez dire: "J'aimerais une creepypasta sur le thème des jeux vidéo" ou encore "Tu pourrais trouver une creepypasta sur les razmoket?"))

_________________
J'étais tellement en retard que je suis arrivé avant d'être partis
Mais WTF? O_O



Spoiler:
 


‖‖‖ Certifié Membre Officiel du Staff ‖‖‖

Délivré par RabbitDoubt.Org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naakiro
Enigma
Enigma
avatar

Messages : 3614
Date d'inscription : 09/02/2012
Age : 20
Localisation : En Enfer

MessageSujet: Re: Creepypasta   Dim 3 Aoû - 13:09

Owii plus de nouilles effrayantes ! \o/
Je suis à votre service.
(Et si besoin j'ai aussi une jolie collection de liens. :3)

Edit : Y'avait juste une faute qui me piquait les yeux. D8


Dernière édition par Naakiro le Mar 19 Aoû - 8:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lapin fou volant
Brigadier du Jeu
Brigadier du Jeu
avatar

Messages : 2073
Date d'inscription : 19/07/2011
Age : 22
Localisation : Au village nopon

MessageSujet: Re: Creepypasta   Lun 4 Aoû - 21:01

A quand la prochaine creepypasta D:
Une creepypasta sur les razmokets ? Ca fait longtemps que j'en avais pas entendu parler x) (le jeu sur PS1 était cool o/)
Sinon, je veux une creepypasta sur... sur... je sais pas trop xD

_________________
Un lapin qui rêvait de voler~


Un être capable d'avoir les pieds sur Terre, la tête dans les nuages n'est autre qu'un géant!

Esclaves de la réalité, révoltons-nous ! L'imaginaire n'attend plus que nous !
Les crayons seront nos armes, la page blanche, notre ennemi. Aiguisons notre esprit, la guerre ne fait que commencer !
Les possibilités sont immenses, les mondes infinis ! Rien ne pourra nous arrêter...
Spoiler:
 


‖‖‖ Certifié Membre Officiel du Staff ‖‖‖

Délivré par RabbitDoubt.Org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toshiro
Brigadier du Jeu
Brigadier du Jeu
avatar

Messages : 2528
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 19
Localisation : Lycée Kibôgamine

MessageSujet: Re: Creepypasta   Lun 18 Aoû - 21:49

Je suis de retour des vacances pour m'occuper de ce topic 8D Et un de nos amis lapin m'a fait une bonne surprise en m'envoyant une creepypasta anonyme faite par lui même :3 (Merci de montrer l'exemple Very Happy
(Je me suis permi d'enlever la phrase de fin parce que je trouvais que ça faisait mieux sans *^* Pour toute plainte veuillez adresser un coup de poing dans le panda à l’accueil)
Il m'a laissé le choix du nom de la creepypasta donc j'ai décidé de faire très original:

Pandi



19 Mai :
L'anniversaire de ma petite sœur, Susie, est dans moins d'une semaine, le 24 Mai pour être précis, et je n'ai toujours pas trouvé son cadeau. Du coup, depuis deux, trois jours, après les cours, je déambule dans les rues piétonnes de ma ville avec des amis. J'observe les vitrines les unes après les autres de fond en comble. Elle est encore trop jeune pour la plupart des articles proposés, et je me vois mal lui acheter des vêtements, donc les magasins devant lesquels je passe le plus de temps sont les magasins de jouets. Malheureusement, elle en a des tonnes, c'est donc difficile de trouver quelque chose d'original.
Alors qu'il ne me reste plus que quelques jours et que j'ai l'impression d'être passé devant tous les magasins de la ville, je commence à désespérer. Au pire, je lui prendrais une poupée, au risque qu'elle l'ait déjà !

23 Mai :
La veille de son anniversaire, à la sortie du lycée, je retourne chez moi, accompagné de  Matt, un ami. C'est en passant dans une petite ruelle que je trouve ce que je recherchais depuis une semaine. Une énorme peluche d'un panda trône fièrement derrière une vitrine. Je sais déjà ce que vous allez me dire : Une peluche, le cadeau le plus banal au monde. C'est vrai que je voulais un cadeau surprenant, mais en voyant ce panda faisant presque la taille d'un adulte, je savais au fond de moi que ma petite sœur allait adorer ce cadeau !
C'est alors que Matt me retient :
"- Chris, tu vas pas acheter ça ? D'accord, il est mignon, et je n'aurais rien dit si tu l'avais trouvé autre part. Mais t'as vu l'allure de ce magasin ? Il me donne juste envie de passer mon chemin et de ne pas me retourner ! Tu vas pas rentrer ?
- C'est qu'un magasin, Matt. Ok, il est pas attrayant et les objets à côté de la peluche sont plus qu'étranges mais je vais juste acheter une peluche. Si t'as peur, ne rentre pas et attend moi dehors. Pour te rassurer, si dans 10 minutes je suis pas sorti, tu peux appeler la police.
- Bien, fais comme tu veux, mais ce magasin est bizarre et je t'aurais prévenu !"
Après cette discussion, je rentre enfin dans le magasin, prêt à en sortir avec une énorme peluche dans les bras !
"Driiing"
Une petite sonnette pour prévenir ma venue se fait entendre. Je n'y vois presque rien, et j'avance, les mains en face de moi pour éviter de foncer dans un quelconque meuble !
" - Il y a quelqu'un ?
- Oui, c'est pour quoi ?"
La voix venait d'à peine un mètre devant moi.
" - Serait-il possible d'avoir de la lumière ?
- Malheureusement pour vous, je n'ai pas cet article en rayon !"
Puis la personne en face de moi se mit à rire bruyamment. Si c'était une blague pour détendre l'atmosphère, elle a eu l'effet inverse. Matt avait raison, et je suis à deux doigts de fuir et de rejoindre la lumière extérieure. J'entends le vendeur se déplacer, puis une vieille lampe s'allume enfin au plafond. Elle n'éclaire pas grand chose, mais c'est mieux que rien. Au moins, je peux voir une silhouette sombre à l'endroit où se situe le vendeur !
" - J'ai...j'aimerais a..a..acheter la pe..peluche de panda "
Voilà que je me mets à bégayer. Il faut que je me reprenne. Il n'y a rien de spécial ici ! C'est à ce moment que j'aperçoit les articles sur le meuble d'à côté. Entre des fioles avec des contenus bizarres, des figurines plus étranges les unes que les autres... Il faut que je sorte le plus vite possible d'ici.
" - La peluche de la vitrine ? Entendu. Vu que je n'ai pas beaucoup de clients, je veux bien vous faire un prix. 30 euros, ça vous va ?
- Oui, bien sûr, je m'attendais à plus cher !
Normalement, mes produits coûtent une fortune, mais cette peluche, une mère en pleurs me l'a redonné après l'avoir acheté une semaine plus tôt. Ça serait malhonnête de la revendre au même prix."
Je regarde le vendeur se déplacer vers la vitrine et prendre la peluche. Je me dépêche de sortir mon argent, payer. 5 secondes plus tard, j'étais dehors avec le panda dans les mains, le cœur battant violemment sans aucune raison. Je voulais rentrer le plus vite possible et m'éloigner de cet endroit des plus sinistres.

24 Mai :
C'était enfin l'anniversaire de Susie. Elle avait invité des amis de son école alors je me suis réfugié dans ma chambre, en face de mon ordi. Je descendrais au moment où on offrira les cadeaux. Le mien attendait patiemment dans le garage. Alors que je discutais avec des membres d'un forum, j'entends enfin la traditionnelle chanson "Joyeux anniversaire". Je décide de descendre et de récupérer mon cadeau au passage.
Arrivé dans le garage, j'appuie sur l'interrupteur, mais la lumière ne fonctionne pas. Pas grave, je sais exactement où est la peluche. J'avance prudemment, mais j'ai beau palper l'endroit où se trouvait la peluche...rien !
"Je suis là !"
Je fais volte-face. Le noir complet, j'avance doucement, le cœur à vive allure.
"- Chris, qu'est-ce que tu fais tout seul dans le garage, et dans le noir ?"
La lumière apparut, il n'y avait personne d'autre dans la salle ! La peluche avait aussi disparu ! Ma mère me regarde en bas des escaliers. J'étais pourtant sûr d'avoir entendu quelque chose !
"- Chris, tu vas bien ?
- Oui, je... ça va ! Je cherchais juste mon cadeau pour Susie.
-Ta peluche est déjà en haut parmi les autres cadeaux. Je pensais que c'était toi qui l'avait monté tout à l'heure. Ça doit être ton père, du coup ! Allez, on remonte. Ta sœur commence à déballer ses cadeaux, je ne veux rien rater pour ses 8 ans.
- J'arrive !"
Je jette un dernier coup d’œil derrière moi avant de remonter. Le noir nous joue parfois des tours !

A peine arrivé dans le salon, que je voit le carnage. Du papier cadeau jonche le sol. Impossible de faire un pas sans marcher dessus. Ma petite sœur est radieuse, le sourire aux lèvres, elle déballe cadeau après cadeau. Mon panda a déjà été sorti de son emballage et trône fièrement derrière ma petite sœur.
La fête d'anniversaire se termine sans encombres. Le soir, ma sœur ne lâche pas ses cadeaux, en particulier sa nouvelle peluche qu'elle trimbale partout malgré qu'elle fasse deux fois sa taille. Je suis heureux que ça lui plaise autant.
La nuit arrive enfin, ma sœur et moi montons à l'étage. Je l'aide à ramener ses jouets dans sa chambre. La mienne est juste en face, on a l'étage pour nous deux. Je pose son panda dans un coin, mais je suis sûr qu'il changera de place ce soir. Impossible que Susie n'y touche pas ! Je retourne enfin sur mon ordi, de quoi m'occuper une bonne partie de la nuit avant d'aller me coucher.

25 Mai :
A une heure du matin, je décide enfin de décoller mes yeux de l'écran. Je m'apprête à m'allonger sur mon lit quand je vois un regard qui fixe dans la couloir, quelqu'un est là et m'observe, que faire ? Je commence à paniquer avant de me rendre compte que ce n'est que la peluche de panda. Mais qu'est-ce qu'elle fait là, pourquoi n'est-elle pas dans la chambre de Susie ? Doucement, pour ne réveiller personne, je m'approche d'elle, je la prends, et rendre silencieusement dans la chambre de ma sœur. Elle dort paisiblement. A cet âge, on n'a seulement peur du monstre qui se cache sous son lit, moi à mon âge, c'est des autres humains qu'il faut avoir peur ! Je pose la peluche puis repart. Pendant tout le court trajet jusqu'à mon lit, je me sens épié par cette peluche, malgré son air inoffensif.

Toute la nuit, j'ai rêvé de pandas. Mais pas le côté mignon de l'animal, plutôt le côté féroce, comme les ours. Où que je me cachais, il y en avait toujours un qui me poursuivait, les griffes sorties, prêt à me déchiqueter. Je me suis réveillé en sueur au moment où j'étais en train de me faire dévorer par l'un d'eux. Mais le cauchemar n'est pas fini. Il est encore là. Ma sœur dort encore, mais lui est là, juste devant sa chambre, à me regarder. Je commence à me poser de sérieuses questions à propos de ce panda ! C'est alors que je le voit se lever et s'approcher de moi, sur ses deux pattes arrières.
A la place de son museau, c'est une grimace que je vois apparaître. Ses lèvres font des mouvements et j'entends alors une voix dans ma tête :
"Susie est à présent mon amie. Je lui appartiens, elle m'appartient ! Je t'empêcherais de la revoir. Tu n'es pas digne d'elle ! Prend cela comme un avertissement !"
Je n'ai pas  le temps de me poser la question sur l'état de ma santé mentale qu'il me plante sa patte dans le ventre.

Je sursaute, me touche le ventre... Rien. Ce n'était qu'un rêve... Non, il est là, il m'observe toujours devant la chambre de Susie. Je ne veux plus rien savoir, je vais me débarrasser de cette peluche. EN la prenant, je remarque des taches rouges sur l'un des bras de la peluche... du sang ?! Je me précipite dans la chambre de Susie et la prends entre mes mains.
Elle respire, heureusement, mais j'aperçoit alors plusieurs coupures sur son avant-bras droit, comme des... griffures. C'est cette peluche qui a fait ça ! Il faut que je la protège de ce monstre. Aujourd'hui, mes parents partent avec elle à la piscine, je pourrais m'en débarrasser à ce moment, la benne suffira ! J'espère juste qu'elle ne m'en voudra pas. Je repose Susie doucement dans son lit, alors qu'elle commence à peine de se réveiller. Je lui répond rapidement de ne pas s'inquiéter pour les deux/trois griffures sur son bras, que ce n'est rien de grave et qu'à partir de maintenant, ça ne recommencera pas. Ce n'est pas grave, si elle ne m'a pas compris, tant que tout revienne dans l'ordre.
Je décide enfin de descendre en bas. Pour renforcer mes certitudes sur la dangerosité de cette peluche, la voilà qu'elle a fait volte-face et qu'elle m'observe de nouveau pendant que je sors dans le couloir.

Rien d'étrange ne s'est passé durant la matinée. Au moment de partir, mes parents me donnent les dernières consignes habituelles... n'ouvre à personne, fais ci, fais ça. Comme si je ne le savais pas !
J'ai trois heures devant moi, du coup, je décide de me débarrasser de la peluche plus tard. Des amis m'attendent sur un jeu en ligne pour quelques quêtes !
Je m'installe tranquillement, boissons et gâteaux sur mon bureau, paré à passer une bonne après-midi.
Au bout de deux heures, je décide d'arrêter pour calmer mes maux de têtes. A ce moment, je vois la porte de ma chambre s'ouvrir. Je me jette dessus et la ferme à clé. Je l'ai vu deux secondes, il est juste derrière. Il veut s'en prendre à moi, je le sais. Alors que je me crois en sécurité, je vois la poignée se baisser. Puis des secousses qui deviennent de plus en plus violentes. C'est sûr que cette peluche est vivante, je n'aurais jamais du l'acheter !
La même voix que dans mon rêve résonne dans ma tête :
"Je sais ce que tu t'apprêtes à faire, sale monstre ! Tu ne me feras pas souffrir ! Je ne veux pas souffrir de nouveau. Susie est mon amie."
Je n'en pouvais plus, j'étais surpris, il disait que j'étais un monstre, moi !
Je me mis à hurler :
"C'est toi le monstre, tu ne toucheras plus jamais à ma sœur, je te le promets ! Maintenant, disparais !"

Le calme revient ! J'hésite plusieurs minutes avant d'ouvrir la porte de ma chambre. La peluche est là mais ne bouge pas. Je la prends rapidement, sort de la maison, fais une centaine de mètres et la jette dans la benne à ordures des voisins d'à côté. Après le passage des éboueurs, tout sera finit.

Je retourne chez moi, heureux de ce que j'ai fait.

Je m'y attendais, le soir, ma sœur n'a pas arrêté de pleurer. Mes parents m'ont demandé où j'avais mis la peluche. Je leur ai répondu que je n'en savais rien, mais ils ne sont pas idiots et savent que c'est moi le responsable. Mais je me voyais mal leur dire que la peluche voulait me tuer moi et ma sœur.
Pour ma conscience et pour remonter le moral de ma sœur, je lui ai dit que je dormirais dans sa chambre cette nuit.
"T'inquiètes pas, Susie, je suis sûr que Pandi va bien là où il est !" Oui, Pandi était le nom donné par ma sœur à la peluche, plutôt original, on va dire. Et j'espérais le contraire pour l'état de cette peluche, qu'elle nous laisse tranquille.
Malheureusement, vers 9 heures, les voisins sont passés pour rendre la peluche qu'ils ont trouvé dans leur poubelle. Mes parents m'ont sermonné car ils savaient que c'était moi le fautif, et Susie fut ravi de retrouver son "ami".
Cependant, pas question que je laisse ma sœur avec cette peluche. Au moment d'aller
se coucher, je prend la peluche et la met dans le couloir, puis ferme la porte. Ma sœur me regarde d'un regard interrogateur. Je dois trouver une explication :
"Ne t'inquiètes pas, Susie, c'est juste une protection... disons que... Pandi... Eh bien, il est dans le couloir, c'est pour..."
"Nous protéger ?"
"Oui voilà, c'est ça, Pandi monte la garde pour nous protéger des méchants !"
"Avec sa taille, il ne fera qu'une bouchée des monstres !"
Susie était contente de cette explication, ça m'allait. Mais demain, aux aurores, je le ramènerais dans la benne. Et si les éboueurs seront déjà passés, alors je l'emmènerais au magasin.

Ma sœur s'endormit, moi, je préfère veiller. Je ne veux pas m'endormir, j'ai trop peur. Je sais qu'il est juste derrière la porte, je le sens. Mais je dois protéger ma sœur. Au cas où, j'ai pris un couteau dans la cuisine. Mais quel idiot, j'aurais du le découper en morceau depuis longtemps. Maintenant c'est trop tard. La poignée s'agite devant mes yeux. La porte tremble de plus en plus. Il va la défoncer. Je tiens ferment ma sœur dans mes bras. Non, il ne la touchera pas. La porte s'agite de plus en plus, je veux que ça s'arrête, bordel.
Je dois serrer trop fort ma sœur, car elle vient de se réveiller. Son regard innocent s'arrête sur moi :
"Qu'est ce qui se passe grand-frère ?"
"Rien, Susie, rien, il ne te fera pas de mal, je te le promets. Je te protégerais !"
"J'ai peur, grand-frère."
Elle me dit ça en me dévisageant, la peur se lisait dans son regard, je ne savais pas comment la calmer, et la porte qui cognait de plus en plus fort. Et la voix du panda dans ma tête, qui me disait d'arrêter et d'ouvrir la porte, comme si j'allais le faire.
Non ce soir, rien n'arrivera !



Article du journal de la ville, rubrique faits divers :
Dans la nuit du 25 au 26 Mai, un drame familiale a eu lieu dans l'un des quartiers tranquilles de notre ville. Le fils de la famille a sauvagement assassiné sa sœur, alors qu'elle dormait dans sa chambre. Un couteau plein de sang a été retrouvé sur les lieux du crime. La violence de cet acte a été tel que des éclaboussures de sang se sont retrouvées jusqu'à une peluche de panda, cadeau d'anniversaire de son frère, se trouvant dans un coin de la chambre.
Le coupable a été retrouvé dans un état second. Ses propos sont incompréhensibles et les seuls mots intelligibles sont en rapport à la peluche. Le coupable étant mineur et atteint d'une schizophrénie paranoïde sévère, la peine encourue risque d'être allégée. Mais, ne vous inquiétez pas, il passera un long séjour en asile, de quoi le tenir des innocents pour un long moment !

De Veca

Bonne creepypasta qui nous montre que tout panda même en peluche doit être exterminé même si il vien peut-être de la tête de quelqu'un (mais peut-être pas alors vaut mieux le tuer) è_é
Alors maintenant à vos avis et balancez vos pastas/idées/dessins etc. sinon je vous offre plein de Pandi è_é

_________________
J'étais tellement en retard que je suis arrivé avant d'être partis
Mais WTF? O_O



Spoiler:
 


‖‖‖ Certifié Membre Officiel du Staff ‖‖‖

Délivré par RabbitDoubt.Org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hashe
Serial Killer
Serial Killer
avatar

Messages : 290
Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 17
Localisation : Dans mon lit

MessageSujet: Re: Creepypasta   Mar 19 Aoû - 3:31

Alors sa va vous paraître peu être bizar mais je ne sais pas ce qu'est un(e) Creepypasta ^^'

Le comcepte a l'air bien mais je ne le comprend pas D:

Merci de m'aider
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.adkami.com/
Níniel d'Ancrath
Agent Spécial
Agent Spécial
avatar

Messages : 818
Date d'inscription : 24/06/2013
Age : 21
Localisation : Dans le déni.

MessageSujet: Re: Creepypasta   Mar 19 Aoû - 10:34

Toshiro a expliqué ce que c'était, en gros, c'est une légende urbaine. Pour plus d'infos lire le post de Tosh~

Celle de Pandi est flippante & très bien.
"mais cette peluche, une mère en pleurs me l'a redonné" -> Moi j'entends ça, je la prends pas. Après, chacun ses choix xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Santhom
Mafieux
Mafieux
avatar

Messages : 455
Date d'inscription : 21/06/2013
Age : 21

MessageSujet: Re: Creepypasta   Mar 19 Aoû - 10:36

Et oui, ce terrible drame ne serait pas arrivé si il avait mis en place ma technique d'éradication des pandas *se sauve très loin* Très bien en tout cas o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toshiro
Brigadier du Jeu
Brigadier du Jeu
avatar

Messages : 2528
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 19
Localisation : Lycée Kibôgamine

MessageSujet: Re: Creepypasta   Mar 19 Aoû - 12:03

Toshiro a écrit:
Qu'est-ce qu'une creepypasta? Des nouilles effrayantes o/ *s'enfuit*
Une creepypasta est l'équivalent d'une légende urbaine mais elle trouve sa source sur internet o/
=> Autre définition:  Histoire horrifique trouvant sa source sur internet inventée, racontée de tel façon qu'on se demande si elle est vraie


Exemple: Histoire de Pandi = histoire horrifique + écrite sur internet + répandu par les sites de creepypasta ou des forum (bon pandi n'en est pas encore à là mais il a toutes ces chances de finir sur CFTC :3) = creepypasta
Bloody Mary = Folklore + histoire horrifique + répandu principalement par oral (ah ces célèbres histoires autour d'un feu de camp *^*) = légende urbaine
En espérant t'avoir aidé Hashe ^^

EDIT: Voilà une nouvelle creepypasta que je choisis moi même parce que personne m'en propose o/

L'expérience russe d'hypnologie (The russian sleep experiment)

Image qui va avec la creepypasta. Prise sur CFTC mais sur une autre creepypasta, mais la première fois que je l'ai vue c'était pour illustrer celle qui suit:
 

 Durant la fin des années 1940, des chercheurs russes ont gardé cinq personnes éveillées pendant quinze jours en utilisant un gaz expérimental basé sur des stimulants. Ils étaient enfermés dans un environnement scellé afin de pouvoir contrôler leur consommation d’oxygène de manière à ce que le gaz ne les tue pas, étant donné qu’il était toxique à partir d’une concentration élevée. Cela a eu lieu avant l’invention des caméras en circuit fermé, ils n’avaient donc que des microphones et des fenêtres de verre épais d’une douzaine de centimètres en forme de hublot qui permettaient de les surveiller. La chambre était équipée de lits d’appoint sans literie, de l’eau courante et de toilettes, et contenait des livres et suffisamment de nourriture sèche pour qu’ils puissent tenir à cinq pendant plus d’un mois.

Les sujets de test étaient des prisonniers politiques jugés ennemis de l’État durant la Seconde Guerre Mondiale.


Tout s’est bien passé pendant les cinq premiers jours ; les sujets ne se plaignaient que rarement, car on leur avait promis qu’ils seraient libres s’ils acceptaient de subir le test et de ne pas dormir pendant trente jours (bien que la libération fût hors de question). Leurs conversations et leurs activités étaient surveillées, et on a pu noter qu’ils ne parlaient que d’incidents de plus en plus traumatisants dans leur passé, le ton de la conversation devenant beaucoup plus sombre après le quatrième jour.


Au bout de cinq jours, ils ont commencé à se plaindre à propos des circonstances et des événements qui les avaient menés là où ils se trouvaient et à montrer des signes de paranoïa sévère. Ils ont arrêté de se parler et, à la place, se sont mis à parler aux microphones ou aux miroirs sans tain des hublots. Curieusement, ils semblaient penser pouvoir gagner la confiance des expérimentateurs en se retournant contre leurs camarades, les autres sujets de test en captivité avec eux. Les chercheurs ont tout d’abord supposé qu’il s’agissait d’un effet du gaz…


Après neuf jours, le premier d’entre eux a commencé à crier. Il courait sur la longueur de la chambre en hurlant à pleins poumons pendant trois heures sans discontinuer, et a ensuite essayé de ne pas s’arrêter, mais il n’arrivait qu’à produire de temps à autre de petits couinements. Les chercheurs ont pensé qu’il s’était déchiré les cordes vocales. Le plus surprenant dans ce comportement, c’est la manière dont les autres sujets ont réagi… ou plutôt n’ont pas réagi. Ils ont continué à murmurer à l’attention des microphones jusqu’à la seconde où les cris ont commencé. Deux des captifs qui ne criaient pas ont alors désossé les livres, ont enduit toutes les pages avec leurs propres excréments et les ont collées sur le verre des hublots. Les cris se sont rapidement arrêtés.


Les murmures adressées aux micros également.


Trois jours se sont écoulés. Les chercheurs vérifiaient les micros chaque heure pour être sûrs qu’ils fonctionnaient, car ils pensaient qu’il était impossible que cinq personnes enfermées dans une pièce ne produisent aucun son. La consommation d’oxygène dans la chambre indiquait qu’ils devaient être tous les cinq en vie. En fait, elle correspondait à la quantité d’oxygène que cinq personnes consommeraient pendant un exercice physique extrêmement ardu. Le matin du quatorzième jour, les chercheurs ont fait quelque chose qu’ils avaient dit qu’ils ne feraient pas pour obtenir une réaction des captifs: ils ont utilisé l’interphone de la chambre, espérant provoquer une quelconque réponse des détenus. Ils avaient peur qu’ils soient morts ou dans un état végétatif.


Ils ont annoncé: « Nous allons ouvrir la chambre pour tester les microphones ; restez loin de la porte et allongez-vous sur le ventre par terre, ou vous serez abattus. Si vous respectez ces règles, l’un de vous gagnera sa liberté. »


À leur grande surprise, ils ont entendu une seule phrase prononcée d’une voix calme : « Nous ne voulons plus être libérés. »


Des débats ont éclaté entre les chercheurs et les forces militaires qui finançaient le projet. Comme il était impossible d’obtenir d’autres réponses en utilisant l’interphone, il a finalement été décidé que la porte de la chambre serait ouverte à minuit le quinzième jour.


La chambre a été vidée du gaz stimulant et remplie avec de l’air frais, et des voix provenant des micros ont immédiatement commencé à protester. Trois voix différentes ont commencé à supplier, comme s’il en allait de la vie de l’amour de leur vie, de remettre le gaz. La chambre a été ouverte et des soldats ont été envoyés à l’intérieur pour retrouver les sujets de test. Ils ont commencé à hurler plus fort que jamais, et les soldats ont rapidement fait de même lorsqu’ils ont vu ce qui était à l’intérieur. Quatre des cinq sujets étaient toujours vivants, bien que l’état dans lequel ils étaient ne fût pas qualifiable de « vivant ».


Les rations de nourriture des cinq jours précédents n’avaient pas été touchées. Il y avait des morceaux de chair des cuisses et du torse du sujet mort enfoncés dans le drain au centre de la chambre, le bouchant, et permettant à une dizaine de centimètres d'eau de s’accumuler sur le sol. La portion de cette eau qui était composée de sang n’a pas été déterminée. Les quatre sujets « survivants » avaient également de grandes portions de muscles et de peau arrachés de leur corps. La destruction de la chair et les os à l’air libre sur leurs doigts indiquaient que les blessures avaient été infligées à la main, et non avec les dents, comme les chercheurs l’avaient pensé au début. Des observations plus précises de la position et de l’angle des blessures ont montré que la plupart des blessures, si ce n’était toutes, avaient été infligées par eux-mêmes.


Les organes abdominaux sous la cage thoracique des quatre sujets avaient été retirés. Alors que le cœur, les poumons et le diaphragme étaient restés en place, la peau et la plupart des muscles attachés aux côtes avaient été arrachés, permettant de distinguer les poumons à travers les côtes. Tous les vaisseaux sanguins et les organes étaient intacts, ils avaient simplement été retirés et posés par terre, répartis autour des corps éviscérés, mais toujours vivants, des sujets. L’appareil digestif des quatre sujets pouvait être observé en fonctionnement, digérant de la nourriture. Il a été très vite clair qu’ils digéraient leur propre chair, qu’ils avaient arrachée et dévorée durant les jours précédents.


La plupart des soldats étaient des Russes d’un commando spécial affecté à l’installation, mais la plupart ont refusé de retourner dans la chambre pour en sortir les sujets test. Ces derniers continuaient de crier pour qu’on les laisse dans la chambre et suppliaient qu’on remette le gaz pour qu’ils ne s’endorment pas.


À la surprise de tout le monde, les sujets ont livré un combat violent lorsqu’on les a fait sortir. Un des soldats russes s’est fait déchirer la gorge et en est mort, un autre en est sorti gravement blessé, après s’être fait arraché les testicules et perforer une artère d’une de ses jambes par les dents d’un sujet. Cinq autres soldats ont perdu la vie si l’on compte ceux qui se sont suicidés dans les semaines suivant l’incident.


Pendant le combat, la rate de l’un des sujets vivants s’est rompue et il s’est vidé de son sang presque immédiatement. Les chercheurs médicaux ont tenté de l’endormir, mais cela s’est révélé inutile. On lui a injecté plus de dix fois la dose maximale pour un humain d’un dérivé de la morphine, et il continuait de se battre comme un animal enragé, brisant les côtes et les bras d’un des docteurs. On a pu constater que le cœur a continué à battre pendant deux minutes entières après que l’hémorragie l’ait amené à un point où son système vasculaire était rempli avec davantage d’air que de sang. Même après qu’il se soit arrêté, il a continué de crier pendant trois minutes, s’efforçant d’attaquer quiconque venait à portée et répétant continuellement le mot « PLUS », de plus en plus faiblement, jusqu’à ce qu’il soit réduit au silence.


Les trois sujets test survivants ont été immobilisés et transportés dans une installation médicale, les deux ayant leurs cordes vocales encore intactes continuant de supplier le retour du gaz pour rester éveillés…


Celui des trois ayant le plus de blessures a été emmené dans le seul bloc opératoire dont l’installation disposait. Durant la procédure devant le préparer pour le replacement de ses organes internes, il s’est révélé immunisé aux sédatifs qui lui ont été administrés dans le but de le mettre en condition pour l’intervention chirurgicale. Il se débattait furieusement contre ses liens lorsque le gaz anesthésiant a été apporté pour le mettre hors de combat. Il a réussi à déchirer la quasi-totalité d’un bandeau de cuir épais de dix centimètres attaché à un de ses poignets, même avec le poids d’un soldat de quatre-vingt-dix kilos qui essayait de maintenir ce poignet immobile. Une quantité juste supérieure à la normale a été nécessaire pour l’endormir, et à la seconde où ses paupières se sont fermées, son cœur s’est arrêté. Pendant l’autopsie du sujet test qui est mort sur la table d’opération, il a été révélé que son sang contenait trois fois la concentration normale d’oxygène. Les muscles qui étaient toujours attachés à son squelette étaient affreusement déchiquetés et il s’était brisé neuf os dans sa lutte pour ne pas être maîtrisé. La plupart à cause de la force que ses propres muscles avaient exercé sur eux.


Le second survivant avait été le premier du groupe à commencer à crier. Ses cordes vocales étant détruites, il était incapable de supplier ou de protester contre l’opération, et il n'a réagi qu’en secouant violemment la tête pour montrer sa désapprobation lorsque le gaz anesthésique a été amené près de lui. Il a secoué la tête pour faire oui lorsque quelqu'un a suggéré, à contrecœur, d’essayer l’opération sans anesthésie, et n’a pas réagi pendant les six heures qu’ont nécessité le replacement de ses organes abdominaux et la tentative de les recouvrir avec ce qu’il restait de peau. Le chirurgien présidant l’intervention n’arrêtait pas de répéter qu’il devrait être médicalement impossible pour le sujet d’être encore en vie. Une infirmière terrifiée qui assistait à l’opération a affirmé qu’elle avait vu la bouche du patient former un sourire plusieurs fois, à chaque fois que ses yeux croisaient les siens.


Lorsque la chirurgie a pris fin, le sujet a regardé le chirurgien et a commencé à siffler fortement, essayant de parler en se débattant. Supposant que ce devait être important, le chirurgien a demandé à ce qu’on lui apporte un crayon et un calepin afin que le patient puisse écrire son message. Il était simple. « Continuez à couper ».


Les deux autres sujets tests ont subi la même intervention, tous les deux sans anesthésie. Cependant, il a été nécessaire de leur injecter un paralysant pendant la durée de l’opération. Le chirurgien n'arrivait pas à effectuer la chirurgie pendant que les patients riaient continuellement. Une fois paralysés, les sujets pouvaient seulement suivre les médecins des yeux. Le paralysant a été éliminé de leur système après une période anormalement courte et ils ont rapidement essayé de s'échapper. Au moment où ils ont pu recommencer à parler, ils ont recommencé à demander le gaz stimulant. Les chercheurs ont essayé de leur demander pourquoi ils s'étaient infligé ces blessures, pourquoi ils avaient arraché leurs propres entrailles et pourquoi ils voulaient de nouveau le gaz.


La seule réponse qui a été donnée était: « Je dois rester éveillé ».


Les liens des trois sujets ont été renforcés et ils ont été replacés dans la chambre en attendant de savoir ce qu’on allait faire d’eux. Les chercheurs, faisant face à la colère des « bienfaiteurs » militaires à cause de leur incapacité à atteindre le but qu’ils leur avaient fixé, ont pensé à les euthanasier. L'officier commandant, un ancien agent du KGB, a, au contraire, vu du potentiel en eux, et a voulu voir ce qui se passerait si on les replongeait dans le gaz. Les chercheurs s'y sont formellement opposés, mais leurs objections ont été ignorées.


Afin de les préparer à être de nouveau scellés dans la chambre, les sujets ont été connectés à un moniteur électroencéphalographique, et leurs liens ont été renforcés pour un confinement à long terme. À la surprise générale, ils ont tous les trois arrêté de se débattre au moment où quelqu'un a laissé échapper qu'on allait les remettre dans le gaz. Il était évident qu'à ce moment, ils avaient énormément de mal à rester éveillés. Un des sujets qui pouvait parler fredonnait d'une voix forte et sans s'arrêter ; le sujet muet appuyait ses jambes de toutes ses forces, d’abord la droite, puis la gauche, puis de nouveau la droite, afin d’avoir quelque chose sur quoi se concentrer. Le dernier sujet gardait sa tête au-dessus de son oreiller et clignait des yeux rapidement. Ayant été le premier à avoir été relié à l’électroencéphalogramme, la plupart des chercheurs observaient ses ondes cérébrales avec surprise. Elles étaient normales la plupart du temps, mais affichaient parfois inexplicablement une simple ligne. C’était comme s'il subissait plusieurs morts cérébrales, avant que tout ne redevienne normal. Comme ils se concentraient sur le papier qui sortait du moniteur, seule une infirmière a vu ses paupières se fermer au moment où sa tête est retombée sur son oreiller. Ses ondes cérébrales se sont immédiatement muées en celles du sommeil profond, puis la ligne droite est apparue pour la dernière fois, alors que son cœur s’arrêtait.


Le seul sujet restant en état de parler s’est mis à crier pour être scellé immédiatement. Ses ondes cérébrales montraient les mêmes lignes droites que celui qui était mort après s’être endormi. Le commandant a donné l’ordre de sceller la chambre avec les deux sujets à l’intérieur, ainsi que trois chercheurs. Un des trois qui ont été nommés a immédiatement sorti son revolver et tiré une balle entre les deux yeux du commandant, puis a retourné son arme contre le sujet muet, lui faisant également sauter la cervelle.



Il a ensuite pointé son arme vers le sujet restant, toujours attaché au lit tandis que les membres restants de l’équipe médicale et de recherche fuyaient la pièce. « Je ne me laisserai pas enfermer là-dedans avec ces choses ! Pas avec vous ! a-t-il crié à l’homme attaché à la table. QU’EST-CE QUE VOUS ÊTES ? a-t-il demandé. Je dois le savoir ! »


Le sujet a souri.


« Est-ce que vous avez oublié si facilement ? a répondu le sujet. Nous sommes vous. Nous sommes la folie qui est cachée dans chacune d’entre vous, suppliant d’être libérée à tout moment dans votre esprit animal. Nous sommes ce dont vous vous cachez toutes les nuits dans vos lits. Nous sommes ce que vous réduisez au silence et à la paralysie lorsque vous rejoignez le paradis nocturne que nous ne pouvons fouler. »


Le chercheur a marqué un arrêt. Puis il a visé le cœur du sujet et a fait feu. L’électroencéphalogramme a alors affiché une ligne droite, tandis que le sujet s’étranglait, laissant faiblement échapper quelques mots : « Si… près d’être… libre… »

Source: Creepypasta from the crypt

___________________________________

Voilà donc moi j'aime beaucoup cette creepypasta car malgré qu'elles ai quelques incohérences invisibles si on est aussi cultivé que moi et un côté irréaliste, elle reste très glauque et j'ai pas mal apprécié la chute ^^

Pour les flemmards:
 

_________________
J'étais tellement en retard que je suis arrivé avant d'être partis
Mais WTF? O_O



Spoiler:
 


‖‖‖ Certifié Membre Officiel du Staff ‖‖‖

Délivré par RabbitDoubt.Org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Santhom
Mafieux
Mafieux
avatar

Messages : 455
Date d'inscription : 21/06/2013
Age : 21

MessageSujet: Re: Creepypasta   Lun 25 Aoû - 22:47

Hum c'est assez flippant mais c'est cool 8D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagann
Enigma
Enigma
avatar

Messages : 4046
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 21
Localisation : Dans les ténerbres les plus profond qui soit

◼ Fiche de Personnage
Nom: Black Battler
Personnalité: Séducteur
Compagnon: Punky

MessageSujet: Re: Creepypasta   Mar 26 Aoû - 19:31

Ses bien flippant dans le noir tous seul quesque j'aime ça bon parcontre se soir ves peut être pas dormire XD


bon j'en mes un il est connu mais bien(oui j'ai pas demander la permission mais on est dans un pay libre)

L’histoire de Suicide Mouse commence avec un récit affirmant qu’il existerait un épisode perdu de Mickey Mouse créé par Walt Disney lui-même. Selon ce récit, il existerait une séquence vidéo qui, après la numérisation des dessins animés de Disney des années 30, aurait mené un des membres de l’équipe Walt Disney au suicide. Voici le récit tel qu’il a été rapporté :

La vidéo est un loop (une séquence passant en boucle) dans lequel Mickey défile devant 5 ou 6 immeubles pendant 2 ou 3 minutes avec une "musique" qui n'est qu'une sorte de claquement continu sur un piano, avant de disparaître et de laisser place à un fond noir. Dans cette vidéo, Mickey n'a rien du Mickey joyeux et souriant que l'on connaît : dans la vidéo, Mickey ne danse pas, et ne sourit même pas. Il se contente de marcher sans s'arrêter comme vous et moi, avec un regard triste et malheureux. Jusqu'à récemment, on pensait que la vidéo se terminait une fois que Mickey disparaîssait et que l'écran devienne noir.
Suicide Mouse

Mais un membre de l'équipe, l'assistant d'un des plus haut cadres de Walt Disney de l'époque, rapporte une autre version, que voici :

"Après que l'image devienne noire, elle le restait jusqu'à la 6eme minute, et la séquence vidéo recommençait.
Mais la musique était différente cette fois. C'était une sorte de murmure. Ce n'étaient pas des mots, mais plutôt une sorte de gargouillement ou de pleurs. Au fur et à mesure, le son devenait de plus en plus indéfinissable, et à la minute suivante, l'image commençait à devenir étrange. Mickey marchait en ondulant, faisant avec son corps des mouvements physiquement impossibles. Ensuite son regard triste laissait lentement place à une sorte de sourire narquois. A la 7ème minute, le murmure se transformait en un cri à glacer le sang (le genre de cri qui fait mal à entendre) et l'image devenait plus sombre. Des couleurs apparaissaient sur l'image, ce qui n'était pas censé être possible à l'époque.
Le visage de Mickey commençait à se déformer. Ses yeux se retrouvaient en dessous de son menton et son sourire narquois à l'envers sur son la partie gauche de son visage. Les bâtiments se déformaient et commençaient à flotter dans l'air.

M. Maltin s'est levé pendant la projection de la vidéo et a quitté la salle, avec l'air troublé, envoyant un employé visionner le reste de la vidéo et noter tout ce qui se passait jusqu'à la dernière seconde, puis de mettre le disque dans la chambre forte. Le cri n'a pas cessé jusqu'à la 8ème minute environ, avant de laisser place brutalement au visage de Mickey présent dans les crédits à la fin tous les épisodes de Mickey Mouse, avec un son de boîte à musique défectueuse. Ceci pendant environ 30 secondes. Et quoi qu'il ait pu se passer pendant les 30 dernières secondes, je n'ai jamais réussi à avoir d'informations là-dessus. Un agent de sécurité qui faisait sa ronde devant la salle de projection m'a rapporté qu'immédiatement après que la vidéo se soit terminée, l'employé est sorti brusquement de la salle, pris de panique, le visage pâle en répétant "Je ne peux pas voir ce qui n'a pas pu être vu" 7 fois avant de prendre le pistolet de l'agent et de se tirer une balle dans la tête.
Ce que j'ai pu obtenir de Leonard Maltin, c'est que la dernière image du film était un extrait de texte en russe qui grossièrement disait "Les sites de l'Enfer y ramènent ceux qui les regardent". Que je sache, personne d'autre ne l'a vue, mais beaucoup ont essayé de la récupérer sur Internet par le biais des employés de Disney, qui ont démissionné immédiatement après. On dit qu'elle circulerait sur Internet et si les rumeurs sont justes, elle y serait sous le nom de "suicidemouse.avi". Si un jour vous trouvez une vidéo ayant ce nom, je veux que vous ne la regardiez pas et que vous m'appeliez immédiatement, peu importe l'heure qu’il est. Quand les raisons de la mort d'une personne sont aussi bien cachées, c'est qu'elle cache quelque chose d'important.

Bien à vous,
TR. “
Je sais qu’elle est là quelque part.



Voilà la vidéo, à vos risques et périls  :



Trouver sur site fait moi peur( dsl de pas donner le lien le retrouve pas )


Dernière édition par lagann le Ven 29 Aoû - 14:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toshiro
Brigadier du Jeu
Brigadier du Jeu
avatar

Messages : 2528
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 19
Localisation : Lycée Kibôgamine

MessageSujet: Re: Creepypasta   Mar 26 Aoû - 22:08

Elle est pas trop mal et dans la série "épisode maudit" c'est pas la meilleur non plus ^^ En même temps la plupart des creepypasta de ce type je les trouves pas très convaincantes x)

_________________
J'étais tellement en retard que je suis arrivé avant d'être partis
Mais WTF? O_O



Spoiler:
 


‖‖‖ Certifié Membre Officiel du Staff ‖‖‖

Délivré par RabbitDoubt.Org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagann
Enigma
Enigma
avatar

Messages : 4046
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 21
Localisation : Dans les ténerbres les plus profond qui soit

◼ Fiche de Personnage
Nom: Black Battler
Personnalité: Séducteur
Compagnon: Punky

MessageSujet: Re: Creepypasta   Mer 27 Aoû - 0:05

XD je sais même pas qui la fait il date de longtemps mais c'était obliger que je le mette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toshiro
Brigadier du Jeu
Brigadier du Jeu
avatar

Messages : 2528
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 19
Localisation : Lycée Kibôgamine

MessageSujet: Re: Creepypasta   Mer 27 Aoû - 0:11

Par contre ce serait sympas d'avoir une source sinon je me facherais parce que je tolère que tu post cette creepypasta mais pas sans source sinon ça signifie que c'est toi qui a créé cette pasta mais c'est pas le cas *^*

_________________
J'étais tellement en retard que je suis arrivé avant d'être partis
Mais WTF? O_O



Spoiler:
 


‖‖‖ Certifié Membre Officiel du Staff ‖‖‖

Délivré par RabbitDoubt.Org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagann
Enigma
Enigma
avatar

Messages : 4046
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 21
Localisation : Dans les ténerbres les plus profond qui soit

◼ Fiche de Personnage
Nom: Black Battler
Personnalité: Séducteur
Compagnon: Punky

MessageSujet: Re: Creepypasta   Mer 27 Aoû - 0:14

Tu veus des sources ? XD mais tu le trouve sur des centaine de site . Puis depuis quand il fau des sources pour raconter une histoire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toshiro
Brigadier du Jeu
Brigadier du Jeu
avatar

Messages : 2528
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 19
Localisation : Lycée Kibôgamine

MessageSujet: Re: Creepypasta   Mer 27 Aoû - 3:41

1- il a été dit dans le règlement du topic qu'il fallait citer ses source et personne ne passe au dessus du règlement
2- Des personnes qui postent sur le cite où tu as pris cette pasta se sont peut-être décarcassées à trouver et traduire cette dernière alors si quelqu'un veut le remercier ou la féliciter de son travail il pourrait être sympathique de savoir où s'adresser
3- question de respect (bien que le 3 vas un peu avec le 2)

_________________
J'étais tellement en retard que je suis arrivé avant d'être partis
Mais WTF? O_O



Spoiler:
 


‖‖‖ Certifié Membre Officiel du Staff ‖‖‖

Délivré par RabbitDoubt.Org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poireaux Ninja
Majordome des enfers
Majordome des enfers
avatar

Messages : 20179
Date d'inscription : 13/07/2014
Localisation : 743 pieds sous terre~

◼ Fiche de Personnage
Nom: Kei Tachibana
Personnalité: Enthousiaste
Compagnon: Doc

MessageSujet: Re: Creepypasta   Mer 27 Aoû - 4:02

justice :3

_________________
Nadie puede ser como dios.

I'm not that bad. If you forget everything~

‖‖‖ Certifié Membre Officiel du Staff ‖‖‖

Délivré par RabbitDoubt.Org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lagann
Enigma
Enigma
avatar

Messages : 4046
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 21
Localisation : Dans les ténerbres les plus profond qui soit

◼ Fiche de Personnage
Nom: Black Battler
Personnalité: Séducteur
Compagnon: Punky

MessageSujet: Re: Creepypasta   Mer 27 Aoû - 12:55

Ok ok ok je j'editerai plus tard dans la journée parsque la avec mon tel je peut pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toshiro
Brigadier du Jeu
Brigadier du Jeu
avatar

Messages : 2528
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 19
Localisation : Lycée Kibôgamine

MessageSujet: Re: Creepypasta   Ven 29 Aoû - 14:38

Les gens il se passe des trucs chelou sur le net :3

Les portes de l'Abysse sont prêtes à s'ouvrir




Le lien de la page web "http://abysse.olympe.in/" a fait son apparition fin mai 2014 sur le Hidden Wiki, site listant des pages non référencées, en majorité provenant du Deepweb.
J'ai lu plusieurs histoires à son sujet, je ne sais pas trop quoi croire. Certains parlent d'un direct prévu sur le site Livestream dont l'auteur se serait fait pirater. Au moment où il devait commencer son live, la vidéo initialement prévue avait été remplacée par celle d'une sorte de cérémonie religieuse. Un homme portant un masque de chèvre, debout au centre de ce qui semblait être une église improvisée, y récitait, dans une langue inconnue, des versets incompréhensibles. Le lien de la page apparaissait dans les dernières minutes de la vidéo. Cet étrange live est un fait, vous en avez le lien plus bas ; si ce compte a bien été piraté, en revanche, je l'ignore.

"Lien direct Livestream"

L'auteur du site avait, apparemment, quelque chose à révéler. Mais l'"ouverture des portes", initialement prévue pour le 31 mai, a été repoussée faute de participants.
Le site a toutefois recommencé à faire parler de lui récemment. Depuis le 21 août, un nouveau message est posté chaque nuit. Vous pouvez les consulter "à cette adresse" (ou jetez un oeil à ces captures d'écran si jamais la page venait à être supprimée: "haut" - "Bas" )


Le soir du 27 août qui devait être riche en réponses s'est finalement soldé par une déception. Toutefois, peu de temps après, la page a été mise à jour.

Voici une capture d'écran de la page telle qu'elle apparaît en date du 28 août:
 

Il reste un peu plus de 48 heures avant l'ouverture des portes, donc... Armez-vous de patience, et tenez-vous prêts.
                             (Note: 48h à l'heure où a été fait le post)

[Source: CFTC]

RDV le 30 à 22h pour toutes les réponses @_@

Tout ce qui est souligné et mi entre " sont des liens mis en évidence pour vous o/
J'avais pas prévu de vous en mettre une tout de suite mais vu que c'est pour demain si vous vouliez voir ça de plus près il fallait que je post tout de suite *^*

_________________
J'étais tellement en retard que je suis arrivé avant d'être partis
Mais WTF? O_O



Spoiler:
 


‖‖‖ Certifié Membre Officiel du Staff ‖‖‖

Délivré par RabbitDoubt.Org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomoki
Serial Killer
Serial Killer
avatar

Messages : 254
Date d'inscription : 24/08/2014
Age : 19
Localisation : Derrière toi ?

MessageSujet: Re: Creepypasta   Ven 12 Sep - 23:33

Aller toshi fait toi plaise ! Fait nous frissonner Wink Je t'ouvre la voie du post :3

_________________


Le fou ou le menteur je me demande qui croire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toshiro
Brigadier du Jeu
Brigadier du Jeu
avatar

Messages : 2528
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 19
Localisation : Lycée Kibôgamine

MessageSujet: Re: Creepypasta   Sam 13 Sep - 18:08

Cette fois je travail un peu pour vous offrir cette théorie sur Bob l'éponge que je traduis de l'anglais ^^ Evidemment ce n'est pas du mot à mot et si il y a des expressions que je ne comprend pas et qui ne sont pas importantes je les sautes ou je me permet d'en rajouter d'autres tant que ça n'enlève pas de sens à la théorie ^^ Cette théorie est pas flippante (comme la plupart des théories que je connais) ni triste ou ce genre de truc mais pour ceux qui attendent un truc comme ça je me rattraperais sur la prochaine théorie que je mettrais *^*

Théorie de Bob l'Eponge

Bob l'Eponge fait partie de ces dessins animé classiques et intemporels. Comme vous le savez sûrement, il met en scène une éponge vivant dans un ananas au fond de la mer avec son escargot miaulant et travaillant dans un restaurant appartenant à un crabe. Bien sûr, ça peut paraître bizarre présenté comme ça mais le principe marche plutôt bien n'est-ce pas?  Les dessins animés pour enfant sont des métaphores après tout. Ce n'est pas comme si les créateurs avaient voulu dire que ces personnages sont des mutants ou des trucs dans ce genre.

Cependant, une théorie postée sur Reddit laisse penser que la capacité de vie et de communication de nos amis sous marins est en effet due à des essais nucléaires. Bob l'Eponge et ses amis sont ce qu'ils sont et agissent comme ils le font à cause de leur exposition aux radiations des bombes atomiques larguées dans les alentours de Bikini Bottom, où l'histoire se passe.

Tout d'abord, le fait de mettre en scène une éponge qui vit dans un lieu appelé Bikini Bottom n'est pas un moyen détourné de faire référence au caractère humain - le décor du dessin animé est placé sous un véritable lieu appelé l'Atoll de Bkini, ce qui est confirmé par le script écrit par Nickelodeon: "Dwelling a few fathoms beneath the tropical isle of Bikini Atoll in the sub-surface city of Bikini Bottom " ou en français "Habitant à quelques brasses sous l'île tropicale de Bkini Atoll dans la ville sous marine de Bikini Bottom ". C'est là qu'on entre dans le vif du sujet: pour comprendre, il faut retourner en 1946. Cette année là, le gouvernement américain fait exploser deux bombes nucléaires sur l'Atoll de Bikini, dont l'une est envoyée sous l'eau.
Pour vous aider à imaginer l'explosion::
 
Les fans de Bob l'Eponge connaissent peut-être ce nuage champignon compte tenu que des explosions similaires sont utilisées dans le dessin animé à chaque fois qu'un personnage s'écrase par terre:
Spoiler:
 

Finalement, toute l'étrangeté de ce dessin animé commence à avoir un sens: les personnages étaient des créatures marines normales jusqu'au jour où l'exposition aux radiations a causé une "mutation" qui les a totalement humanisés. Même le paysage sous marin à changé permettant à un ananas géant de pouvoir pousser à cet endroit. Non seulement cette théorie a du sens, mais elle fournit également des réponses à beaucoup de questions sans réponses qui auparavant ont dérouté les fans depuis des années tel que "Comment diable fait M.Krabs pour être père d'une baleine? O_o"
Attendez...:
 
[source: http://www.cracked.com/article_19882_6-insane-but-convincing-fan-theories-about-kids-cartoons.html]

Phrase dont la traduction n'est pas sûre:
 

Voilà j'ai bossé deux heures pour vous fournir ça tout en personnalisant un peu ^^ On peut pas dire que je met de la mauvaise volonté pour apprendre l'anglais *^* Si vous voyez des erreurs dites le moi et je les corrigerais immédiatement ^^
J'ai trouvé cette théorie assez intéressante car malgré le fait qu'elle ne se base sur qu'une preuve, cette dernière reste tout à fait plausible ^^

Petit bonus sur une autre Théorie Bob l'Eponge que j'ai vu sur la même page Reddit que celle de la première:
Spoiler:
 

Ca parrait tellement plus court une fois posté par rapport à tout ce qui est écrit sur l'écriture du message que je me demande comment j'ai pu prendre autant de temps >_<
Je vous laisse avec ça o/

_________________
J'étais tellement en retard que je suis arrivé avant d'être partis
Mais WTF? O_O



Spoiler:
 


‖‖‖ Certifié Membre Officiel du Staff ‖‖‖

Délivré par RabbitDoubt.Org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Creepypasta   

Revenir en haut Aller en bas
 
Creepypasta
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rabbit Doubt :: Coin Détente ? :: Films/Musiques/Jeux-
Sauter vers: